HTML5, le logo, la marque, l’esprit

Cet article a 4 années. Il commence à dater, lisez-le donc en gardant son âge en tête ! Merci

Logo HTML5Avec tout le bruit que ça a fait dernièrement, vous n’êtes certainement pas sans savoir que le W3C s’est payé le luxe d’un logo pour promouvoir HTML5 (et bien plus encore) :p
A la base je ne souhaitais pas écrire d’article sur ce sujet, Alsacréations, et d’autres s’en sont occupés avec plus ou moins d’attention. On m’a cependant demandé à plusieurs reprises ce que j’en pensais, et surtout pourquoi je n’en parlais pas.

Je vais en parler du coup, mais mon point de vue reste très mitigé et encore embryonnaire.
Avant tout, on parle bien de ce logo.

« Hey mais il utilise HTML5 ! »

HTML5 Powered with CSS3 / Styling, and SemanticsVoilà peut-être un des avantages premiers, « se la péter » en arborant le logo HTML5 sur son site.
Outre l’effet crâneur-kéké-des-sables qu’offre le logo – un peu à l’image du « W3C Valid » arboré par des sites invalides (et parfois valides, tout de même) – il est important de noter qu’il peut facilement jouer le rôle d’information auprès de nos clients, qui vont forcément finir par se dire que « HTML5 c’est bien » et « qu’il faut l’utiliser ».

Rien que sur cet aspect des choses, on va se retrouver avec des sites qui utilisent HTML5 comme outil de communication marketing, et d’autres qui n’arboreront pas le logo HTML5 mais qui feront l’effort de mettre à jour leur site web au fil de l’évolution du « Living » langage.
Beaucoup de gros sites ont simplement changé leur DOCTYPE pour passer à celui de HTML5… ok, fun ! Mais HTML5 n’est pas qu’un Doctype ou un ensemble de nouvelles balises.

Un langage solide

Les différents logos "des HTML5"C’est probablement ce que le logo fait ressortir le mieux : outre les parodies du logo le mettant en scène à la Transformers ou en bouclier défenseur de nos armées, l’aspect solide est bel et bien présent.

Le W3C a souhaité réunir sous la même charte graphique les différentes évolutions de Web moderne, et des apports de ces évolutions.
Même CSS3 a été emporté par la vague.

Le problème est là justement, comment ne pas tout mélanger ? Lorsqu’on parle de HTML5, on l’associe souvent à CSS3. Ok mais HTML5 n’est pas du CSS3, et CSS3 peut être utilisé en XHTML ou en HTML4 sans aucun souci. Il en est de même pour les apports du côté de Javascript (canvas, local storage).

HTML5 est mort, vive HTML !

HTML Living StandardNouvelle contradictoire avec l’initiative du W3C : WhatWG invite à parler de HTML Living Standard et non plus de HTML5… c’est ballot pour le logo fraîchement pondu…
Je ne suis pas spécialement fan de cet abandon de particule numérale qui offre quand même un curseur clair et concis à la version utilisée. Mais parallèlement je comprends le désire de réunir l’aspect applicatif et évolutif dans la représentation de cette version de HTML.

Pour conclure

Il va être difficile de conclure sur ce point de vue général si ambigu.
La seule chose qui est certaine dans tout cela c’est que la communication autour de HTML5 et de ses apports est une bonne chose. La prise en charge de ces nouveautés par les différents navigateurs doit suivre le même mouvement d’évolution, et le seul moyen d’y arriver c’est de changer les habitudes des utilisateurs (et donc de nos clients ?) en leur proposant des nouveautés. (plus facile à dire qu’à faire…)

Voilà mon point de vue encore tout frais, mais je reste à disposition pour en discuter avec vous :)

Liens utiles et sources :
Alsacréations – Ne m’appelez plus HTML5
Le logo HTML5
Les DOCTYPEs
Les parodies du logo HTML5
WhatWG « Living Standard« 

Soyez le premier à laisser un commentaire

Certains codes HTML ne sont pas échappés automatiquement. Pour afficher du code dans votre commentaire, merci d'échapper vos chevrons en utilisant "&lt;" et "&gt;" en lieu et place de "<"" et ">".

Il est difficile de proposer un support pour tous les articles de ce blog. En ne fournissant pas un moyen de consulter votre code bogué, vous vous assurez de ne pas avoir de réponse adaptée. Utilisez CodePen.io à défaut d'une page web.

 
Le studio web