Plutôt dans l’air du temps en ce moment, le télétravail a pourtant encore beaucoup de mal à percer dans la plupart des entreprises pour lesquelles cette mise en place pourrait être un réel avantage. Souvent mal considérée par les personnes qui ne s’y sont jamais essayées, cette manière de travailler demande une volonté de fer et une forte rigueur.

Origine et chiffres du télétravail

Place à un peu de culture générale avant de partir dans une liste des avantages et inconvénients du télétravail.

Origine

D’abord apparu aux États-Unis grâce à Norbert Wiener, le télétravail se développe rapidement avec les technologies de communication comme internet. L’avantage premier de cette pratique étant de pouvoir travailler même à distance de son entreprise tant qu’une connexion est disponible, et ce de n’importe où.

Sa place en France

En France, le télétravail représentait en 2000 quelque chose comme 2,6% des salariés à temps plein. Dix ans après (en 2010 donc), nous en étions à 8,9%. En comparaison aux autres pays, nous sommes presque la pire représentation du télétravail, là où des pays comme l’Allemagne (19,5% en 2010), la Finlande (32,9% en 2010) ou le Japon (25,1% en 2010) font figure d’élèves modèles. (source: strategie.gouv.fr)

Quelle que soit la source (enquêtes SIBIS, Eurofound, Gartner, sources nationales) la France est en retard sur les principaux pays de l’OCDE en matière de développement du télétravail. D’après les différentes sources entre 2008 et 2013, la France se place au 13ème rang des pays de l’OCDE.

La vision du travail en France

Un traffic de nuit qui ferait cauchemarder un télétravailleur.

Se lever à 6h du mat’ –parfois plus tôt encore– prendre le train/voiture/vélo/tramway/métro pendant une demi-heure pour arriver au boulot, abattre sa journée puis rentrer chez soi est le quotidien de beaucoup de personnes. Lorsque ça n’est pas son quotidien, c’est l’image qu’on a du travail en France. Cela ne laisse pas beaucoup de place à d’autres visions sur le monde du travail. Peu de personnes pensent à d’autres modes de fonctionnement, comme par exemple au travail de nuit qui impose bien des contraintes et incompréhensions, ou justement le remote, le télétravail.

Dans l’esprit des “conventionnels” travailler de chez soi c’est “cool”, “pépère”, ou encore “trop pratique pour faire […]”. (complétez la phrase par une connerie de votre choix)

Lorsque vous vivez en couple, il arrive également que votre conjoint n’arrive pas à faire la part des choses entre présence physique “à la maison” et temps de travail. C’est d’autant plus vrai lorsqu’il n’est pas possible de s’isoler physiquement dans une pièce bien à part.

Entre préjugés, incompréhension et réalité du travail, il existe autant de cas que de personnes, mais nous avons essayé de lister quelques avantages, inconvénients et solutions aux travers de sondages, et de deux expériences bien distinctes.

 

Avantages du télétravail

Comme souvent les avantages dépendent de chaque personne, du contexte, de l’entourage… Essayons malgré tout de retenir l’essentiel.

Moins de transports

L’absence quasi-complète de temps de trajet est un réel avantage. J’ai entendu bon nombre de cas où des personnes font entre 30 min et 2h de trajet pour un aller au travail. Le moyenne française serait de 50 minutes. Ce chiffre a d’ailleurs tendance à augmenter en France. Imaginez le gain en énergie, temps et stress lorsque vous regagnez entre 1h30 à 4 heures par jour ?

Bien entendu le temps de trajet peut également servir de période de décompression entre travail et vie privée. Mais cette période est facilement intégrable en un emploi du temps de télétravailleur.

Moins de stress

Employé moins stressé, environnement théoriquement plus calme et plus adapté à la détente. Puisque vous pouvez aménager votre espace de travail librement, vous pouvez le concevoir à votre image : hamac, bureau assis-debout, en terrasse ou au bord de la plage, libre à vous de l’imaginer.

Une belle bibliothèque, un environnement zen et fengshui.

Comme précisé dans le point précédent, moins de transports induit moins de retard, moins de stress et aucune dépendance aux intempéries (neige paralysante, pluie ralentissante,…) ou autres imprévus (grèves, manifestations, crevaison, etc.).

Arriver à s’auto-gérer permet d’aménager un emploi du temps adapté à son mode de vie. En gérant lui-même son temps de travail l’employé sait par expérience s’il doit dormir plus pour travailler plus efficacement, travailler plutôt le matin ou plutôt le soir, ou rallonger ses journées de travail pour être à jour sur ses dossiers lorsqu’il y a vraiment besoin, cela peut éviter les situations dans le genre “Ah tu as pris ton après-midi ?” quand tu pars à 18h de ta boîte.

La diminution du stress peut également venir du simple fait de ne plus être directement confronté à ses collègues ou supérieur à longueur de journée. Sans vouloir paraître asocial, certaines interactions répétitives sont parfois inutiles et augmentent le stress du travailleur.

Travailler d’où tu veux

Un autre aspect très important est la possibilité de travailler à un emplacement libre, selon son bon vouloir, du moment que ce lieu permet d’accéder à internet, ou de faire le travail nécessaire hors-ligne, si possible. Ainsi, si l’envie prend l’employé de changer de région pendant une semaine et prendre une location hors saison à moindre frais (les frais du salarié ou ceux de la boîte, ça se négocie) pour permettre de se ressourcer en montagne ou en bord de mer par exemple, c’est tout à fait possible, et ce même sans prendre de congés.

Un ordinateur portable, un verre d'eau, une table en bois, tranquille au soleil

Cet avantage permet de ne pas lasser l’employer et de lui permettre de décompresser tout en continuant à travailler au même rythme, ou sur un rythme légèrement réduit suivant la situation.

Même en dehors des grands déplacement dans un lieu complètement atypique ou loin de chez soi, il est également possible pour l’employé de travailler dans des espaces de co-working, chez des amis, etc. bénéficiant ainsi d’un contexte de travail et d’une dynamique différents.

Les finances de l’entreprise et du salarié

Pour une entreprise, le télétravail peut être associé à des économies, en effet si une entreprise évolue et embauche en télétravail, elle n’aura pas nécessairement besoin de dé-localiser dans un immeuble plus grand et plus coûteux. L’entreprise pourra louer ou entretenir un matériel déjà existant chez l’employé et ne sera pas forcée de payer les charges de déplacement.

Le fait de travailler de chez lui, le salarié fera directement des économies sur le moyen de transport qu’il n’utilisera pas, ou moins.

La santé

Un homme en pleine nature en train de se ressourcer.

Vous ne vous êtes jamais passé une grippe ou autre virus bien sympa qui décime la moitié de votre effectif en agence ? Vous avez de la chance si ce n’est pas le cas. Le télétravail permet d’éviter ou diminuer ce genre de situation où tout le monde est malade.

De plus, même malade, l’employé pourrait avoir plus de faciliter à travailler de chez lui, n’ayant pas de déplacement énergivore à faire dans la journée, tout en se reposant un maximum pour permettre à son corps de se reposer.

La situation de télétravail permet également, en cas de maladie du ou des enfants, de rester chez lui à s’occuper des siens tout en restant un minimum alerte sur les projets en cours au sein de son agence.

Inconvénients

Interactions sociales

Le premier inconvénient qui nous vient à l’esprit est l’isolement. C’est probablement l’inconvénient le plus important pouvant aboutir sur un enfermement ou une dépression de l’employé, suivant son attachement à ces interactions sociales. Cette sensation d’isolement et le manque d’intérêt pour les missions qui incombent à l’employé sont souvent perceptibles après plusieurs mois.

Loin de son équipe, l’employé de bénéficie pas toujours des nombreuses interactions avec ses collègues, ses supérieurs ou son potentiel mentor. Il en résulte une effervescence moindre et un risque de manque de motivation généralisé.

La santé

Oui, il y a aussi des inconvénients en santé, notamment pour ce qui est de l’activité physique que représente le fait d’aller sur le lieu de son activité principale. Que vous y alliez en vélo, en tram, à pieds, en skate ou rollers, ou même en voiture, votre corps bouge, se dégourdit, vous entretenez une certaines activité physique qui va vous manquer une fois en télétravail.

Bouger dans votre maison n’est clairement pas suffisant, et surtout la lumière intérieure n’est pas la même que la lumière extérieur, même concernant les rayons de soleil à travers une fenêtre 😉

Le contrôle s’échappe

La peur des employeurs est souvent le manque de supervision et cette sensation de ne pas pouvoir diriger à distance. En effet, lorsqu’un employé n’est pas dans les locaux de l’entreprise, l’employeur ne peut plus lui mettre la pression, pensant que celle-ci est efficace pour obtenir des résultats.

Une femme regardant une autre femme travailler.

Certes, pour certaines personnes il est essentiel qu’elle ait ce genre de rappel des objectifs pour se remotiver. Il peut donc paraître normal pour l’employeur d’avoir ce genre de sentiment. C’est également le cas pour les chefs de projets ou d’équipe qui ont alors moins de possibilité de contrôle ou d’interaction.

Manque de rigueur

Certaines personnes manquent naturellement de rigueur et peuvent rapidement se perdre dans des actions contre-productives durant leur journée de travail. Dans une telle situation où la discipline et la rigueur manque, c’est l’employeur et l’employé qui sont perdants. Le problème étant que cette autodiscipline ne sera perceptible qu’après plusieurs semaine de travail.

La famille ne comprend pas

Une femme pensante

La structure familiale autour de l’environnement de travail peut être pesante. Un(e) conjoint(e) qui ne comprend pas les tenants et aboutissants du télétravail, ou des enfants trop présents autour du poste de travail peuvent vite altérer votre concentration et votre efficacité.

Le regard des amis qui trouvent ça “pépère”, ou “trop cool” n’ont souvent pas conscience du travail sur soi que cela demande. Des incompréhensions peuvent rapidement d’installer.

Des solutions aux inconvénients, des inconvénients aux solutions.

Il n’est pas question de remettre en cause les avantages, mais bien d’essayer de résoudre les problèmes posés par le télétravail.

L’isolement n’est pas une fatalité

L’isolement est l’un des problèmes majeur du télétravailleur, et, même si ses collègues ne sont plus là pour le “déranger” dans son travail, lui laissant un avantage dans le temps alloué à ses tâches, il ne bénéficie plus des nombreuses interactions avec ses pairs qui peuvent lui permettre de :

  • faire autre chose pendant quelques minutes, c’est important pour l’esprit,
  • bénéficier des conseils de ses collègues sur un point qu’eux maîtrisent mieux,
  • insuffler ou se laisser prendre à une ambiance différente de celle que l’on s’impose en étant seul (humour, musique, dynamisme, etc.)

Mais cet isolement peut facilement être rompu via l’utilisation d’outils comme Slack, ScreenHero, Skype, Spotify ou Deezer, et n’importe quel outil vous permettant de créer une forme d’interaction.

En effet, l’outil Slack, qui propose un système de tchat au sein d’une infrastructure (entreprise, association ou regroupement libre de personnes) permet de “brancher” différents autres outils afin d’être notifié des avancées de vos collègues sur tel ou tel partie de leur travail. Par exemple, connecté à InVision, je peux facilement savoir lorsque mon collègue designer a avancé sur une vue d’un projet que l’on a en commun, puis discuter avec lui là-dessus.

Des gens en coworking

Pour discuter avec lui je peux tchatter, ou simplement l’appeler avec Skype ou ScreenHero (également branchés à Slack), cela me permet d’entendre sa voix, et d’en profiter pour plaisanter un peu, offrant ainsi un break aux deux intervenants.

Spotify ou Deezer permettent de créer des playlists que nous partageons pour la journée ou alimentons tous ensemble pour la semaine. Elles amènent des discussions sur Slack qui n’ont rien à voir avec le travail en cours et qui permettent également de faire un break.

Enfin, il est important qu’au fil des mois votre équipe s’organise de vraies rencontres “IRL” (In Real Life) afin d’améliorer la cohésion d’équipe lors d’un séminaire sérieux (bilan de l’année) ou moins sérieux (jeux, activités sportives), ou par exemple lors de conférence dans votre domaine d’expertise.

Le contrôle du travail effectué

L’un des inconvénients mentionnés précédemment est cette sensation de manquer de contrôle sur les tâches effectuées. Pourtant, qu’il soit chez lui ou au sein de votre entreprise, un employé est tenu par le même contrat. Il faut alors faire confiance à la capacité d’autonomie de votre employé.

Un des meilleurs moyens d’arriver à une entente entre attente de résultat et moindre contrôle du travail effectué et d’intéresser l’employé à l’activité de l’entreprise. Il n’y a pas plus fervent travailleur que la personne qui croit et se reconnaît en les objectifs de l’entreprise pour laquelle il travaille. Soyez transparents sur vos chiffres, vos méthodes, vos objectifs, la mission globale de la boîte, mais également sur la place de chaque individu dans cet objectif global, et vous n’aurez probablement plus besoin de “surveiller” l’individu.

L’entourage

Il ne s’agit souvent que de quelques règles et définitions à partager avec votre entourage. Bosser de chez vous vous donne des avantages certaines. Il est clair qu’en aménageant votre espace comme vous le souhaitez, vous avez une forme de liberté que beaucoup n’ont pas. En cela, c’est “pépère”, mais le reste du temps il s’agit aussi de travailler et d’avoir des objectifs, de s’imposer un rythme et de contrôler son temps pour optimiser ses sessions boulot et ses sessions repos.

Discutez-en ouvertement avec vos amis, présentez leur cet article éventuellement, c’est le meilleur moyen de comprendre les tenants et aboutissants d’une situation pas si habituelle que cela si on en croit les statistiques en France.

Concernant l’entourage au plus proche, il est important pour vous de pouvoir vous isoler. De définir peut-être une “pièce de travail” où “papa/maman est en train de travailler, il ne faut pas y aller, ou faire trop de bruit”, de créer des règles avec un panneau réversible “ne pas déranger” /“accès libre”, ou que sais-je encore.

La santé

Ne plus bouger de chez soi n’est pas non plus une fatalité. L’idéal étant de trouver une nouvelle occupation pendant vos pauses, comme par exemple aller faire un tour dehors, ou aller faire un tour dehors. Non vraiment, j’insiste, c’est important de vos oxygéner, de changer d’espace, de marcher en allant vous balader, ou profiter d’une heure un peu « exotique » pour aller faire vos courses pendant que les autres travaillent dans leur agence/bureau.

Dès que vous avez besoin de faire un truc en ville (si vous habitez en ville), faites-le à pieds ou en vélo par exemple. Si vous avez la chance d’être entouré par la nature, promenez-vous, jouez avec votre chien, apprenez-lui a danser sur les pattes arrières, ou que sais-je encore.

Ou une autre idée : créez-vous un potager, ça occupe pas mal et vous vivrez mieux.

À vous de jouer

Le télétravail présente énormément d’avantages, mais également ses inconvénients. Il va donc de soit que les inconvénients doivent être détectés et qu’il faut y apporter une solution très tôt afin d’éviter une gangrène fatale à votre bien être ou à la santé de votre entreprise. Dans tous les cas, les deux parties (employeur et employé) devront faire preuve de souplesse d’esprit et de compréhension afin de mettre toutes les chances de leur côté.

Aujourd’hui des millions de télétravailleurs arrivent à satisfaire leurs objectifs tout en conciliant un mode de travail plus respectueux de leur vie… Pourquoi ne pas adopter ce mode de vie chez vous ?

Témoignages à venir

Je tente de réunir des témoignages de télétravailleurs. J’ai déjà deux témoignages en court, n’hésitez pas à me contacter si vous souhaitez témoigner de votre expérience, qu’elle soit positive ou négative.

Ces témoignages seront publiés dans des articles à part et seront mentionnés ici même.