Lorsque vous construisez votre site avec WordPress et que celui-ci commence à être fourni ou très visité, ou que vous achetez un thème pro sans trop le connaître, vous pouvez rapidement tomber sur certaines longueurs lors du chargement de pages bien précises : trop de requêtes ? Serveur un peu faible ? Trop d’images ? etc. WP Rocket peut vous aider !

Présentations

WP Rocket est un plugin de cache construit par les Français Jean-Baptiste, Jonathan et Julio et mis à disposition à un tarif très abordable compte tenu du service qu’il rend.

Les développeurs de ce plugin WordPress ont fait un pari : rendre la plus simple possible la première approche d’optimisation de votre site web. Pour résumer : vous téléchargez le plugin, l’installez, l’activez, et votre site web gagne en performance.

Ce que WP Rocket fait

Vous avez le droit de me dire que d’autres plugins de cache existent et qu’ils fonctionnent très bien également. J’aurais envie de vous répondre « oui », mais ça dépend. J’ai déjà rencontré des soucis avec W3 Total Cache ou WP Super Cache, pour ne citer que c’est deux là, mais je n’ai encore jamais rencontré de problème avec WP Rocket.

Voilà ce que ce plugin vous propose (en espérant ne rien oublier) :

  • mise en cache statique (diminution du nombre de requêtes serveur)
  • optimisation du fichier .htaccess, avec entre autres :
  • mise en place d’un système de LazyLoad (permet le chargement conditionnel des images de votre site)
  • concaténation des fichiers CSS et JS (et création d’un fichier unique statique temporaire depuis la version 2.1)
  • minification du code HTML
  • prise en compte de votre CDN
  • suppression total, partiel, ou préchargement du cache

En constante évolution : Welcome Corellia!

WP Rocket est un plugin très bien suivi par ses créateurs et en constante évolution. Celles-ci dépendent des retours des clients et des utilisateurs, soit sur des cas particuliers, soit sur de nouvelles fonctionnalité. Par exemple, au début de la rédaction de cet article, mon blog utilisait la version 2 de WP Rocket. Aujourd’hui WP Rocket est passé à la version 2.1 qui inclut désormais la configuration d’un CDN ou de domain sharding (avec possibilité de gérer plusieurs alias), la création d’un fichier statique temporaire concaténant votre CSS et votre JS (un fichier de chaque type… bien entendu)

L’autre nouveauté est la possibilité d’utiliser WP Rocket en marque blanche. Petite explication en vidéo :

La version 2.1 est la première à porter un nom. Ce nom est tiré des nombreuses planètes des systèmes de Star Wars ! Si c’est pas génial ça !

Plus d’informations sur l’annonce officielle :

WP Rocket 2.1 – Corellia

Et n’oubliez pas ma petite astuce CSS combinée à ce plugin.
À bientôt !